Dîner de bébé- 5 astuces pour gagner du temps

Le dîner a été introduit vers 10 mois ici si je ne dis pas de bêtise.
C’est vraiment sympa de pouvoir partager un repas avec notre lutin tous les jours mais ça demande un peu d’orga. Surtout avec un timing de fin de journée un peu serré voire des déplacements sur plusieurs jours.

Ici on fait donc simple le soir : légume (1 voire 2 max) + céréales + une petite herbe ou épice douce éventuellement + un coup de bonne huile et c’est tout !
C’est super important de ne pas surcharger le système digestif de votre progéniture le soir afin de permettre à son organisme de faire son boulot de nuit : régénérer, nettoyer, développer etc.

Alors bien sûr de temps en temps je prépare quelque chose de plus élaboré mais globalement ça reprend le même schéma de composition 😉

Voici donc les idées testées et approuvées que j’ai pu trouver ou dont je me suis inspirée afin de nous faciliter la vie et de gagner du temps dans la préparation des dîners du prince.

 

Préparez des purées mono-légumes en masse

Dites-vous bien que vous n’aurez jamais trop de purées de légumes d’avance, jamais.
Parce que mine de rien, ça mange ces bêtes-là !
Et quand ils commencent à faire 4 repas par jour (petit-déjeuner – déjeuner – goûter – dîner) et bien on a parfois l’impression qu’on arrête pas, qu’on passe notre temps à faire cuire fruits et légumes.

Du coup je vous conseille vraiment de faire en graaaande quantité des compotes de fruits de base (pomme, poire) et des purées (carotte, courgette, haricots, etc.) et de congeler en portions individuelles, faciles à décongeler.
Ça vous sera utile plus souvent que vous ne pouvez le penser !

Pensez juste à bien noter ce que c’est, la date et la quantité sur chaque pot (même si je doute que vos stocks tiennent plus de 3 mois au congélateur).
Astuce : perso je fais des stocks de petits pots de 80-100g et d’autres plus grands de 200g. Ça me permet d’adapter en fonction des besoins, du repas, si je mixe avec autre chose ou pas etc.

 

Ayez toujours des bouillies prêtes à l’emploi sous la main

Le terme de bouillie n’est pas très sexy ni appétissant je vous l’accorde.
Mais ici ça a révolutionné notre façon de concevoir et de préparer les dîners de mini-nous : c’est simple, super digeste, nourrissant, prêt en 2mns chrono et vraiment économique !
Chez Holle, comptez moins de 3€ la boîte de 250g de bouillie de céréales en magasin bio : riz, millet, épeautre, …

Il existe des mélanges de céréales tout prêts mais je vous conseille néanmoins de rester en mode mono-céréales. Ça permet de varier les plaisirs (et éviter le gluten à tous les repas).
Je ne rentre pas dans le débat du gluten/sans gluten ici.
Je dis juste pas à tous les repas 😉
On en reparlera…

 

Arrêtez de saler vos propres plats

Peu importe ce que vous cuisinez pour vous, soupes, sauces, gratins, etc. Arrêtez de saler et poivrer vos préparations.
Je suis d’accord, quand on aime manger salé comme moi et qu’on goûte régulièrement ses préparations pour ajuster, ça fait bizarre. On a clairement envie de rectifier l’assaisonnement (Philippe Etchebest sort de ce corps :-p).

Mais tous ces plats préparés avec amour pour vous-même et pour les autres (plus grands) sont autant de petits plats possibles pour votre bébé de 12 mois ou plus !
Avant ça, j’avoue c’est plus sensible (quoique…).
En tous cas perso je faisais plus attention à la composition de ses repas. Mais clairement depuis ses un an, le nôtre mange de plus en plus souvent comme nous.

Et si vous cuisinez dans l’idée qu’une partie du menu peut partir dans la bouche de votre progéniture ça devrait vous encourager à bien / mieux manger. Tout le monde y gagne !

 

Achetez des purées toutes faites

Oui moi aussi dans un monde parfait et idéal je n’achèterais que des produits frais, voire de mon jardin, que je cuisinerais minute à la vapeur douce dans un multicuiseur ABE à 350€ mais…
Je bosse, je n’ai pas de jardin, et j’ai choisi d’investir plutôt dans un Babycook d’occasion à 60€ ! :-p

Donc oui je donne aussi des produits du commerce à mon bébé parfois au dîner.
Des purées Picard bio, Good Goût, Babybio ou Yooji exclusivement.

L’idée ici est de bien choisir les produits que vous pouvez acheter en magasin bio ou en grande distribution.
C’est simple : du légume bio et seulement du légume.
Mono-légume idéalement, bio (oui j’insiste) et AUCUN ajout. Pas de crème, pas d’assaisonnement, pas d’amidon de je-ne-sais-quoi, d’arôme « naturel » qui ne l’est pas…nada.
Pour le savoir, rien de plus simple, il suffit de lire les étiquettes et la composition 😉

 

Faites des menus hebdomadaires

C’est fou que ce soit moi, pas vraiment un modèle d’organisation soyons honnêtes, qui vous dise ça mais cette astuce d’une amie-maman a changé ma vie (ou presque).
Si on sait ce que bébé va manger ce soir, ça veut dire qu’on a fait les courses en conséquences et qu’on peut lancer la préparation directement sans avoir à réfléchir etc.
On gagne un temps fou à planifier les repas (et on limite le gaspillage de produits frais = 2ème effet KissKool).

On sait également qu’on va éviter de se lancer dans des préparations longues le soir où on finit plus tard, où on doit gérer seul·e, etc.
Si vous avez un Babycook ou autre cuit-vapeur avec timer et arrêt automatique je vous conseille de lancer la cuisson des légumes et d’en profiter pour faire autre chose le temps que tout ça cuise tranquillement.
Par exemple, ici on donne le bain comme ça on peut enchaîner avec le dîner direct après. Notre papou a un timing assez précis le soir : il est fatigué et respecter ses horaires c’est juste clé pour que tout le monde vive bien le début de soirée.

 

Voilà, j’espère que ces quelques conseils vous aiderons dans la gestion des repas de votre petit chat. Gardez en tête que le dîner doit rester un repas simple, facile à digérer et suffisamment nourrissant pour que votre bébé « tienne » toute la nuit.
Et s’il peut être pris en famille dans la sérénité et la bonne humeur alors c’est juste parfait !

Allez, à vos purées !

Vous devriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laissez un commentaire

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =